Voyage au Bélize

Nous avons beaucoup voyagé ces dernières semaines. Pour Noël nous sommes allés six jours en Oregon, où nous avons passé la plupart du temps chez le grand-père de Rebecca. Ensuite nous sommes allés au Bélize du 30 décembre au 12 janvier. Nous avons passé les quatre premiers jours avec la mère de Rebecca à San Ignacio, puis nous sommes allés à Hopkins, puis nous avons retrouvé le reste de sa famille à Placencia.

San Ignacio

31 décembre

Le premier jour a été très difficile car il fallait s’adapter à un climat tropical chaud et humide en venant du climat très froid (à cette saison) et sec du Colorado. J’ai presque fait un malaise pendant la première visite, mais heureusement j’ai pu m’assoir et rien n’est arrivé.

À San Ignacio, nous avons commencé par visiter le site Maya de Cahal Pech. Le site est sur une colline en surplomb de la ville. Voilà la vue de la ville depuis Cahal Pech :

San Ignacio vue depuis Cahal Pech

Nous avons suivi une visite guidée, notre guide connaissait très bien l’histoire du site et aussi les plantes locales. Voilà quelques photos de Cahal Pech :

Cahal Pech

Cahal Pech

Cahal Pech

Cahal Pech

L’après-midi, nous sommes allés au jardin botanique, situé en dehors de la ville et difficilement accessible par une route en terre.

Jardin botanique

Jardin botanique

Jardin botanique

L’arbre dans la photo suivante s’appelle Haematoxylum campechianum

Haematoxylum campechianum

… parce que sa sève est rouge comme du sang :

Haematoxylum campechianum

1er janvier

Nous avons ensuite visité le site Maya de Xunantunich. Pour y accéder, il faut traverser une rivière avec un bac à câble :

Xunantunich

Autour de ce site, il y a encore de la végétation surprenante comme ce figuier étrangleur :

Xunantunich

Voilà la structure principale (el castillo) :

Xunantunich

Xunantunich

La vue depuis el castillo :

Xunantunich

Vers l’ouest on peut apercevoir la frontière avec le Guatemala dans la photo suivante (la ligne qui coupe la forêt) :

Xunantunich

Xunantunich

Xunantunich

Cette visite faisait partie d’une visite guidée en deux parties, avec la visite en canoë de Barton Creek Cave l’après-midi. Pour arriver à cette grotte, il faut encore emprunter des routes en terre mais cette fois encore plus étroites et plus pentues, et pour une distance plus longue que celles qui conduisaient au jardin botanique :

Barton Creek

Pour accéder à la grotte, il fallait finalement traverser la rivière à gué :

Barton Creek

On peut apercevoir l’entrée de la grotte dans la photo suivante. Nous l’avons visitée en canoë mais je n’ai pas pris de photos à l’intérieur (il fallait ramer). La grotte est très haute pendant environ 2 km, puis continue avec un plafond trop bas pour passer en canoë, donc la visite s’arrêtait là.

Barton Creek

Il y a une population Mennonite dans les environs de Barton Creek, et nous en avons croisés sur la route :

Barton Creek

2 janvier

Nous nous sommes promenés autour de The Lodge at Chaa Creek. Nous avons parcouru un sentier bordé de plantes médicinales à travers la jungle :

Chaa Creek

Je n’ai pas de photos de toutes les plantes car il y en avait beaucoup. Cet arbre à l’écorce rouge, appelé gumbolimbo, était noté pour sa sève et son écorce qui peuvent calmer les irritations causées par le black poisonwood tree. Les premiers colons espagnols en Amérique centrale appelaient cet arbre “indio desnudo” pour sa peau rouge, mais aujourd’hui les béliziens lui donnent un nom beaucoup plus drôle : ils l’appellent “arbre touriste” car il a la peau rouge et il pèle.

Chaa Creek

Nous avons aussi visité l’élevage de papillons de The Lodge at Chaa Creek. Quand nous l’avons visité, deux espèces de papillons étaient visibles (ils ont aussi des papillons bleus mais qui n’avaient pas encore éclos) :

Chaa Creek

Chaa Creek

Ensuite nous avons loué un canoë pour rentrer à San Ignacio par la rivière Macal :

Macal River

Macal River

3 janvier

Nous avons pris le bus de San Ignacio jusqu’à Belmopan, puis de Belmopan à Dangriga, et enfin de Dangriga à Hopkins. Les bus au Bélize sont des anciens bus scolaires venant des États-Unis :

Hopkins

En Europe on voit souvent des statues de chefs militaires sur des chevaux et dans des postures martiales. À Hopkins, on est accueilli par les bustes de deux femmes importantes dans l’histoire du village, par une plaque qui liste les noms des premiers habitants et par une fresque colorée :

Hopkins

Hopkins

Hopkins

Hopkins

Hopkins est un tout petit village, large de deux rues mais long de presque 5 km le long de la côte.

Hopkins

Hopkins

La plage est peuplée de pélicans. C’était impressionnant de les observer pêcher, et aussi de les observer planer au ras de l’eau tôt le matin quand la mer est calme.

Hopkins

Hopkins

Hopkins

4 janvier

Nous nous sommes baignés une dernière fois à Hopkins, au lever du soleil, puis nous avons pris le bus jusqu’à Placencia.

5 janvier

Nous avons exploré Placencia. Voilà deux photos intéressantes :

Placencia

Placencia

6 janvier

Nous avons loué des kayaks et nous sommes promenés dans les mangroves autour de Placencia. Je n’ai pas de photos car nous n’avions pas de sacs étanches pour emporter des téléphones ou appareils photos en kayak.

7 janvier

Nous sommes allés à Silk Caye, une petite île au large de Placencia, pour plonger (le père et le frère de Rebecca avec des bouteilles, nous juste avec des tubas). La météo n’était pas très bonne, et une fois sur l’île minuscule il y avait du vent, il pleuvait et il faisait un peu froid. Il faisait plus chaud dans l’eau. Les vagues rendaient la plongée en tuba un peu difficile et réduisaient la visibilité, mais c’était une bonne expérience malgré tout. Je n’ai pas de photos de cette journée non plus.

8 janvier

Nous avons visité la ferme de cacao Ixcacao, à San Felipe Village.

Ixcacao

C’est en fait une parcelle de jungle à peine domestiquée, car le cacaoyer et d’autres plantes tropicales ont besoin de l’ombre d’arbres plus grands.

Ixcacao

Ixcacao

La plante dans la photo suivante s’appelle chaya. Les feuilles sont toxiques crues, mais comestibles une fois cuites. Nous en avons goûté dans un restaurant à San Ignacio, cuites avec des oeufs brouillés et le tout servi comme garniture dans un fry jack.

Ixcacao

Ixcacao

Ixcacao

La plante grimpante dans la photo suivante est un vanillier :

Ixcacao

Et voilà plusieurs photos de cacaoyers :

Ixcacao

Ixcacao

Les graines sont fermentées et séchées dans une serre :

Ixcacao

Ixcacao

La visite se poursuivait avec une démonstration. Nous avons appris comment séparer la peau des graines (après fermentation, séchage et torréfaction), puis comment moudre les graines pour obtenir de la pâte de cacao (la photo suivante montre la meule en pierre traditionnelle, mais pour leur production ils utilisent des meules motorisées et qui peuvent moudre plus finement).

Ixcacao

La visite incluait bien sûr aussi une dégustation (et aussi un repas traditionnel maya complet qui était délicieux) :

Ixcacao

Après cette visite, nous nous sommes arrêtés voir le site maya de Nim Li Punit qui se trouve sur le chemin du retour vers Placencia.

Nim Li Punit

Nim Li Punit

Nim Li Punit

10 janvier

Pour notre dernier jour au Bélize, nous avons fait une randonnée dans le parc naturel de Cockscomb Basin.

Cockscomb Basin

Cockscomb Basin

Cockscomb Basin

Cockscomb Basin

Cockscomb Basin

Dans la photo suivante, les noix dans l’arbre s’appellent des cahune nuts (je n’ai pas trouvé de traduction en français). Elles ont presque le même goût que la noix de coco, et sont utilisées principalement pour faire de l’huile (leur pulpe est très fibreuse).

Cockscomb Basin

Cockscomb Basin

En repartant, nous avons eu la chance de voir plein d'aras rouges dans un arbre :

Cockscomb Basin